0000000Myriam Guicheteau aime les autres, elle se voue à l’amitié comme elle déclare sa flamme, avec fougue et sincérité. Comme dans « La toile » clin d’œil aux amitiés virtuelles qui deviendront réelles, ou pas.

La poésie n’est pas un art facile et l’auteur le pratique à merveille, qu’elle nous décrive ses « Pages de vie », un « Eté indien », son « Carpe Diem », de « Jolis métiers » ou autres « Symboles ».

Ce recueil montre une femme aimant à partager sur sa passion des mots ; une femme qui s’extasie sur la nature et les êtres. Une poétesse dont les mots forment une douce musique intérieure. Extrait de la 4ème de couverture :

Tout mon être bascule

De bâbord à tribord, je titube

Larguant une bouée de sauvetage

Vers une grève inconnue