Des livres à décrire par Sarvane et Sareyna

16 janvier 2019

"Après la pluie le beau temps" - La Comtesse de Ségur

" "...Assez, assez ; finissez vos accusations, mademoiselle. Rien ne m’ennuie comme ces querelles, que vous recommencez chaque fois que vous avez fait une sottise qui vous fait gronder."


Genevieve baissa la tête en jetant un regard de reproche à Georges ; il ne dit rien, mais il était visiblement mal à l’aise et n’osait pas regarder sa cousin

16

Genevieve, jeune orpheline recueillie par son oncle M.Dormère. Celui est aveuglé par l'amour qu'il porte pour son fils, Georges qui ne fait que des bêtises et laisse lâchement sa cousine se faire réprimander par son oncle pour une faute qu'elle n'a pas commise. Heureusement, Genevieve trouve du réconfort et du soutien auprès de ses amis Mademoiselle Primerose, le gentil Jacques, son serviteur dévoué Rame et sa bonne Pélagie.

J'ai beaucoup aimé ce roman où la justice l'emporte sur le mal. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mademoiselle Primerose qui ne se gêne pas pour prendre parti et dire ouvertement ce qu'elle pense même si elle est très bavarde et qu'il ne faut pas tout lui confier... Et bien entendu j'ai beaucoup ri avec le personnage de Rame qui est très spontané et a le coeur sur la main.


12 janvier 2019

"Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire" - Joanna Bolouri

"En plus, demain, c'est dimanche. Le jour où ma voix va parcourir les six cent soixante kilomètres qui séparent Londres des côtes écossaises, pour attendre directement l'oreille de ma mère et l'informer que j'ai commis une erreur. Il semble que non, je n'ai pas rencontré quelqu'un de bien, en définitive."

 

12

 

En voyant la couverture, j'ai tout de suite été très attirée, et quand j'ai vu le titre, j'ai craqué, je l'ai acheté.

Cette attirance a été confirmée en lisant l'histoire d'Emily écossaise de 38 ans expatriée à Londres. Elle apprécie grandement sa vie auprès de ses colocataires Alice et Toby, et surtout avec Robert. Elle s'apprête d'ailleurs à le présenter à Noël à sa famille en espérant faire taire les mauvaises paroles sur la raison de son éternel célibat. Seul nuage noir dans la vie de cette écossaise, son voisin Evan Grant bien trop bruyant!

Pourtant, cette vie rangée va être bouleversée lorqu'elle va découvrir que Robert n'est pas celui qu'elle pensait...

Ce livre m'a fait beaucoup rire. Je suis rentrée très vite dans l'histoire et je ne l'ai pour ainsi dire plus lâché. Ce livre m'a beaucoup fait pensé aux téléfilms de Noël qui passent en boucle durant les fêtes !

05 janvier 2019

"Orgueil et préjugés" - Jane Austen

"Je lui aurais volontiers pardonné son orgueil s'il n'avait tant mortifié le mien."

5

5 filles... Aucun garçon... Aucun héritage. Voici ces 5 demoiselles Bennet obligées de se trouver un mari assez fortuné pour subvenir à leur besoin et assurer leur descendance. 

Ce livre écrit par Jane Austen montre bien la condition féminine au XVIIIe siècle où l'on recommande aux jeunes filles d'être une image plutôt qu'un esprit pour obtenir un mari et une petite vie bien confortable. Heureusement, dans ce livre il y a le personnage d'Elizabeth qui a beaucoup d'esprits, qui préfère observer  et analyser que de juger trop rapidement. C'est une jeune fille intelligente, cultivée, pleine de répartie et qui n'est pas prête à se marier avec le premier venu sous prétexte qu'il possède de l'argent, au grand drame de sa mère Mrs. Bennet.

Et bien-sûr nous avons Darcy, mystèrieux, taiseux, réfléchi, glacial, mais tellement intelligent ! Vous l'aurez compris, si vous ne voyez en la femme qu'une image sans aucune réflexion, ne lisez pas ce livre !

 

Sareyna

 

 

04 janvier 2019

"Diloy le chemineau" - La Comtesse de Ségur

Félicie est une petite fille méprisante pour les personnes inférieures à sa classe sociale, au grand drame de sa mère, de son petit frère, de sa petite soeur et de sa bonne. Jusqu'au jour où elle va rencontrer Diloy, un homme gentil, trop bon qui fera tout pour se faire apprécier de cette jeune demoiselle.

 

4

J'ai beaucoup aimé ce livre surtout le personnage du Général, l'oncle de Félicie qui se montre rusé, très attachant et sûrement très beau. En plus, c'est un véritable plaisir de retrouver l'écriture et l'univers de la Comtesse de Ségur.

 

Sareyna

"Ma vie assassinée" - Agnès Ruiz

"Je refuse que la haine mène mes pas comme elle a mené les tiens. Tu as détruit vingt et un ans de ma vie... Je ne pourrai jamais l’oublier... Mais je préfère la route du bonheur... C’est mon choix.."

4

 

Gros gros coup de coeur pour ce roman ! Je le recommande à tous les lecteurs qui aiment savoir le pourquoi du comment! L'auteur, Agnès Ruiz nous tient en haleine du début à la fin avec ces allers-retours entre le présent et le passé. J'aime ce genre de roman où on pense savoir ce qui va se passer dans les prochaines pages, alors qu'en réalité on se trompe totalement...

 

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Mady, une jeune fille de 17 ans aventureuse, innocente, maligne et spontanée. Cette demoiselle va rencontrer un charmant Québécois (entre nous j'adore l'accent des Canadiens) venu se perdre dans un village en France... Mady va connaître l'amour, les promesses, le rêve d'une vie future idéalisée et pourtant il va lui falloir beaucoup de courage et de détermination pour affronter les évènements de la vie, les trahisons, les mensonges, les coups bas... Heureusement, de vrais petits Anges Gardiens veillent sur elle...

Sareyna

Posté par Sarvane à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 décembre 2018

Parce que la vie ne suffit pas, Nathalie Longevial

LParce que la vie ne suffit pas

 

"Je ne veux pas en perdre une miette.

Les fondamentaux c'est ce à quoi je me raccroche quand les mots se dérobent et que les phrases s'envolent"

 

Ecrivain anonyme, c'est écrire sans être lu, c'est rêver d'un best-seller auquel on ne croit pas. En tous cas, de moins en moins quand on se rapproche de plus en plus d'un certain âge. Marie, envahie par les doutes et les désillusions, décide de tourner définitivement la page de l'écriture pour se consacrer exclusivement à sa vraie vie et aux gens qu'elle aime. Mais Vincent lui fait un cadeau d'anniversaire, un an à l'avance pour ses cinquante ans, qui pourrait remettre l'écriture au centre de son existence : un séjour dans une résidence d'écrivains.

Ecrivain anonyme, c'est travailler autrement car le travail de sa plume ne nourrit pas ; c'est avoir un conjoint, des enfants, des amis, des collègues et manquer de temps pour l'essentiel : écrire. Un roman se construit lentement, sur un ou deux ans, si d'ici là, l'écrivain anonyme n'a pas renoncer. Car écrivain anonyme, c'est culpabiliser d'éprouver une passion chronophage, pour un résultat nul aux yeux des autres, quand ce n'est pas aux siens.

"Et la culpabilité qui me rongeait, parce que j'avais tout ce que j'avais souhaité,

sans être devenue celle que je rêvais d'être. J'avais laissé passer ma chance, il était trop tard :

on ne changeait pas de vie à cinquante ans"

 

Ainsi va Marie, cahin-cahan, jusqu'au jour de son non-anniversaire, soit ses cinquante ans fêtés un an en avance. Elle se voit offrir, par son mari, une invitation à la Résidence des auteurs anonymes. Pour Marie l'incertaine, celle qui doute, réfute, dénie, ce cadeau s'avère empoisonné. Ira-t-elle se confronter au talent des autres écrivains conviés ? Réussira-t-elle à écrire enfin un roman en totalité ? Marie va-t-elle enfin devenir l'écrivain de ses rêves ? Sous l'égide de Jacques, mystérieux « écrivologue » et de Reine, auteur à succès, six apprentis écrivains vont apprendre à écrire. Mais auparavant, ils vont apprendre à se connaître. Ils apportent leur propre histoire, leurs doutes, leurs échecs ; leurs certitudes et leurs fanfaronnades parfois. La Résidence des auteurs anonymes gère un groupe d'individus dissimulant tous sa dose mystère. Jacques a l'habitude de cette part d'inconnue qui amène son lot de surprises lors de ces rencontres littéraires mais ce coup-ci, il se sent en danger. Ces résidants sont-ils vraiment là pour parler d'écriture ?

Ce roman est intéressant car il fait entrer le lecteur dans l'univers fermé des résidences d'écrivains. Devenu petite souris, le lecteur écoute les conversations des auteurs à propos de l'écriture et de son pire ennemi, la page blanche ; sur les romans depuis leur construction jusqu'à leur parution ou leur destruction ; les prix attribués, les critiques assassines qui amènent à la renonciation d'écrire ou à un mal-être constant.

Quelle dégustation que toutes ces pages ! Nathalie Longevial est un auteur de talent, joignant à son thème sur un univers littéraire, des énigmes accrocheuses quasiment hypnotiques. Si vous aimez les mots et le monde de la création, vous ne décrocherez pas, ce livre est un réel bonheur.

Posté par Sarvane à 12:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2018

"Moi, je sais tout sur la maîtresse" - Aurélie Blanz & Nathalie Delabarre

"Les grands disent que la maîtresse rentre chez elle tous les soirs. Mais moi, je ne les crois pas. La nuit, la maîtresse dort dans l'école pour être là avant nous le matin."

23 Septembre

 

Qui n'a pas cru durant son enfance que son enseignante habitait dans son école ? Ce livre donne le point de vue des adultes puis celui des enfants qui contredit avec une bonne touche d'humour celui des adultes.

Je l'ai lu à mes élèves de grande section, et j'ai beaucoup aimé échanger avec eux sur ce qu'ils pensaient réellement de ma vie de Maîtresse. Alors selon eux, je vis, je mange, j'habite dans l'école. Je connais tous les poèmes et les chansons. Je ne triche jamais, ils gagnent parce qu'is sont plus forts que moi... Et j'en passe! Je pense leur relire prochainement.

21 septembre 2018

"Les carnets d'Esther" - Florence Roche

"Aucun secret ne protège. Il détruit."

21 Septembre

J'ai eu l'occasion de découvrir ce livre pendant mes vacances dans le fin fond du Finistère. Et le moins que l'on puisse dire c'est que je ne l'ai pas lâché. Ce livre est prenant! On rentre très vite dans l'histoire et on a qu'une envie c'est de savoir la clé des mystères sur la mort du père d'Esther. Malgré quelques incohérences, ce livre aborde des thèmes comme le sort des Juifs lors de la seconde guerre mondiale, ou plus philosophique les choix moraux et les conséquences qu'ils peuvent avoir sur le long terme.

 

Sareyna

Posté par Sarvane à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2018

"Jean qui grogne et Jean qui rit" - La Comtesse de Ségur

" "Chacun pour soi et Dieu pour tous" dit le proverbe ; C'est plus vrai à Paris qu'ailleurs."

19 Septembre

 

 

Pour les personnes qui me connaissent vous savez mon amour pour les oeuvres littéraires de la Comtesse de Ségur. Et pourtant j'ai eu beaucoup de mal avec ce livre, je me faisais une telle joie de découvrir l'histoire de Jean et de son cousin Jeannot que tout oppose. J'ai bien évidemment beaucoup aimé le personnage de Jean. 

En revanche, le parti pris de Monsieur Abel pour Jean contre Jeannot m'a énormément dérangé. Jeannot est un personnage qui a déjà un caractére difficile à supporter au jour le jour, mais s'il devient un être malhonnête c'est en grande partie la faute de ce Monsieur Abel qui a décidé de placer son favori dans une bonne famille respectable et de laisser Jeannot dans une famille qui respire la malhonnêteté à plein nez! Il ne faut pas oublier que Jeannot est avant tout un ENFANT!

Le personnage que j'ai pas du tout aimé est Kersac... Alors lui, je lui décerne le prix de la lourdeur. Il est lourd mais lourd! A la fin du livre, je me suis giflée tellement je ne le supportais  plus! L'image de la femme prend une sacrée claque! Et ce malgré le fait que je sache que ce livre a été écrit par une femme vivant au XIXe siècle et que l'époque n'était pas la même, je suis désolée mais la condition de la femme dans ce livre me fait hurler !

Bref... Heureusement il y avait Jean!

 

17 septembre 2018

"La Forteresse de L'Autre Monde" - Isabelle Ménétrier

La plume d'Isabelle Ménétrier donne de l'espoir dans une vie qui peut nous paraître bien noire.

 

IMG_5869

 

 

J'ai été sollicitée pour participer à la relecture de ce nouveau roman! Je pensais naïvement connaître parfaitement le style "Ménétrier"... Et bien pas du tout! Que nenni! En lisant ce livre, j'ai été embarquée dans une histoire à laquelle tout le monde peut s'identifier à-travers les nombreux personnages qui tissent ce livre! Etant Bretonne aussi bien dans le sang que dans l'âme, j'ai beaucoup aimé toutes les références aux légendes de notre beau pays Breton!

Alors merci beaucoup Isabelle Ménétrier de m'avoir fait voyager pendant la lecture de votre livre et même après.

 

Sareyna

 

PS: En allant sur la page d'Isabelle Ménétrier (https://www.librinova.com/librairie/isabelle-menetrier/la-forteresse-de-l-autre-monde), vous pourrez découvrir les dix premières pages de La Forteresse de L'autre Monde.

Ensuite, si vous désirez acheter en ligne le pdf pour 2,49€, il vous suffira de vous inscrire en indiquant votre adresse mail-nom-prénom + un mot de passe. Vous aurez ainsi créé un compte sur Librinova et vous pourrez revenir mettre un commentaire sur votre lecture.   

Posté par Sarvane à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,