J'ai acheté ce livre à son auteur en librairie où elle dédicaçait un samedi matin. En tant qu'écrivain moi-même, je compatis lorsque je vois quelqu'un s'adonner à cet exercice de style impitoyable tant qu'on n'est pas au niveau d'un Marc Lévy ou d'une Amélie Nothomb. Bref, c'est une loi d'or, je m'arrête, je discute, je feuillette, parfois j'achète parfois pas. 

enfLà, il se trouve que le thème de l'autisme, allié au sourire et à la gentillesse de Geneviève Touquette m'ont décidée à acquérir cet ouvrage. L'autisme, sujet douloureux, mal connu de la plupart d'entre nous. L'auteur, en sa qualité d'infirmière, a cotoyé de très près des enfants autistes. Et elle nous décrit autant d'enfants que de formes d'autisme. Combien faut-il d'espoir, d'amour et de patience pour se consacrer à ces gamins ? imprévisibles, emmurés dans leur silence ou colériques voire agressifs, ce métier-là ne s'avère pas de tout repos. parce qu'évidemment, malgré leur "problème", ces enfants restent des enfants : turbulents, malicieux, enclins à la moindre sottise puis au moindre câlin, affectueux, attachants.

Geneviève Touquette raconte son quotidien extraordinaire, à une époque où l'on commençait à peine à prendre en compte  ces troubles ; elle nous narre les constats faits au jour le jour entre infirmières, l'évolution lente de la médecine par manque de communication entre médecins et personnels infirmiers. Pourtant, ils finiront par marcher ensemble dans la même direction. Et à partir de ce moment, la manière d'appréhender cette "maladie", évoluera dans le bon sens. On devine que Geneviève Touquette est une femme de caractère, qu'elle a du batailler pour obtenir un peu plus de confort et de moyens pour ces enfants. Son livre permet de comprendre de l'intérieur que tout reste à faire. Que ces enfants-là ont droit au meilleur comme tous ceux de leur âge. Malheureusement, aujourd'hui encore, l'autisme laisse des parents et leurs enfants sur la touche, par manque de connaissances, de moyens.

En refermant ce témoignage percutant, l'énergie de l'auteur nous saisit. Faire quelque chose, oui, mais quoi ?! eh bien déjà en parler autour de soi, faire connaître des livres comme celui-ci qui permet d'en savoir davantage sur un sujet encore très difficile à aborder de nos jours.

* "Chronique hospitalière d'un autisme ordinaire" de Geneviève Touquette (Ed. L'Harmattan)